Bio

Geneviève Meloche travaille depuis plus de 20 ans à titre d’expert-conseil auprès de gestionnaires afin de les soutenir pour le développement de leurs affaires à l’international.

Elle possède une vaste experience dans plus d’une trentaine de pays – en Asie, Amerique latine, États-Unis, Europe, Afrique et Moyen Orient – au service de petites, moyennes et grandes entreprises et organisations canadiennes afin de réaliser plusieurs ententes commerciales rentables dans des contextes interculturels souvent très complexes.

Madame Meloche a mené plusieurs missions commerciales et a concrétisé avec succès plus d’une cinquantaine d’ententes grâce à sa capacité à recruter les bons partenaires étrangers.

Ses qualitiés de gestionnaire des opérations à l’étranger et son approche terrain novatrice pour positionner rapidement les produits et les services organisationnels dans des marchés niches étrangers lui confèrent un avantage que plusieurs gestionnaires apprécient.

Elle accompagne les dirigeants d’entreprises dans l’identification de leurs besoins et de leurs objectifs et dans le suivi des relations avec des partenaires à l’étranger.

Geneviève Meloche est détentrice de la certification Mercadex, qui habilite à offrir des services conseil et un accompagnement orienté vers la profitabilité et la pérennité des entreprises qui s’internationalisent, selon une approche et des outils reconnus dans de nombreux pays et enseignés dans les plus prestigieuses écoles de commerce : le C.H.R.O.M.E. ®, l’Approche Podium-PotenceMC et le Modèle Mercadex-DesjardinsMC.

Elle est formatrice agréée par la Commission des partenaires du marché du travail aux fins de l’application de la Loi favorisant le développement de la reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre.

Secteurs:
Recherche et innovation, Science et technologies, Énergies propres, Entrepreneurship, Éducation, Environnement et développement durable, NTIC, Industrie du savoir, Agroalimentaire

G_Meloche
Développeur avec une perspective globale

inGeneviève Meloche, Ph.D

Mission Japon, octobre 2014?

L1280875D’ici à 2050, le nombre d’êtres humains vivant dans les villes va quasiment doubler, passant de 3,6 milliards d’habitants en 2011 à plus de 6 milliards. Or, les zones urbaines de la planète sont déjà surpeuplées. Dans les pays émergents, notamment, elles manquent d’eau potable, d’électricité et d’autres ressources essentielles à leur population en plein boom et à leurs économies fragiles.

Les problèmes engendrés par l’urbanisation galopante représentent l’un des défis les plus complexes de notre époque, mais aussi une formidable manne de perspectives d’affaires et d’innovation sociale.

Or, il y a de nombreuses façons de relever les défis posés par l’urbanisation rapide et la raréfaction des ressources pour façonner les villes durables et économiquement viables et prospères. On voit émerger de nouveaux «modèles d’affaires», qui se disent capables de générer des profits en optimisant l’utilisation des ressources  et en utilisant une ingénierie financière, stimulée tant par le secteur public que privé, qui encourage à investir dans les sources d’énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, par exemples.

Actuellement, à travers le monde, mais particulièrement dans les pays dits développés, une série d’expérimentations ont cours autour de la mise en place de «villes intelligentes» (smarts cities) et les plateformes d’échange se multiplient. L’enquête réalisée au Japon et au Québec permets de mieux documenter ces expériences et favorise le partage et le transfert de connaissance.

Portrait des concepts et modèles de villes intelligentes en émergence au Québec et au Japon. Enquête réalisée de septembre à novembre 2014.
Participants japonais: Yokohama, Keihanna science city (Kyoto), et Kashiwa-no-ha (Chiba),  Nec et Nissan, Meiji University et Tokyo Institute of Technology (TIT).

Stratégie de communication pour les écoles françaises en Amérique?

ReseauxPrésentation le 18 novembre à l’hôtel Omni de Montréal des premières conclusions de l’enquête auprès des membres de la Society of French Schools of North America. Stimulant de mettre des visages sur les données recueillies au cours des derniers mois!

http://www.aefe.fr/

Développement de marché en Asie?

L1140088Une de mes réalisations importantes a été d’ouvrir le marché asiatique en menant une étude de marché et en obtenant, auprès de la Banque asiatique de développement (BAD), un premier projet pour le Consortium international de développement en éducation (CIDE).

Le projet nommé Oversea training program for Upper secondary and Professional teacher development consistait à appuyer la formation des cadres du Ministère de l’éducation du Vietnam et les directeurs d’écoles vietnamien grâce à un partenariat avec plusieurs collèges et universités canadiennes dont l’Université McGill et l’University of Toronto.

J’ai mis en place un bureau satellite à Hanoi afin de procéder à la sélection et à l’accompagnement des 24 participants. Le personnel embauché a, par la suite, soutenu différentes démarches pour répondre à des appels d’offres pour des projets en éducation en Asie. J’ai également développé un réseau de contacts à Montréal et Toronto, permettant une meilleure intégration lors des visites officielles, notamment avec des services d’interprètes. Enfin, j’ai mis en place une plateforme Web en vietnamien et en anglais, afin de rendre disponibles toutes les informations aux participants. Cette expérience s’ajoute à d’autres projets d’assistance technique en Asie que j’ai coordonné pour le CIDE notamment au Cambodge, au Laos et en Mongolie.

Enquête sur l’offre de formation en entrepreneuriat au Québec?

entrepreneuriatAnalyse d’études et enquêtes réalisées en éducation supérieure au Canada, aux États-Unis et en Europe.

24 entrevues réalisées entre le 2 avril et le 1er mai 2014, notamment auprès :

  • Fondateurs et développeurs de nouveaux programmes et d’accélérateurs ou incubateurs au Québec
  • Personnel académique dédié à l’enseignement de l’entrepreneuriat et des départements et programmes en génie des universités ciblées
  • Étudiants ayant suivi une formation et démarré une entreprise ou actifs dans une association en appui à l’entrepreneuriat
  • Acteurs externes en lien avec le développement de ces programmes / services et chercheurs et experts en entrepreneuriat

L’analyse a permis de présenter des recommandations par rapport aux questions suivantes :

  • De quelle manière, comment s’organise la formation en entrepreneuriat tant au premier cycle qu’aux cycles supérieurs ?
  • En quoi les structures d’appui en entrepreneuriat, notamment les Centre en entrepreneuriat universitaires, agissent en synergie avec les composantes académiques des institutions ?
  • Quelles sont les finalités des établissements par rapport à l’entrepreneuriat et quelles sont les implications/incidences de celles-ci sur l’écosystème entrepreneurial québécois ?

École de technologie supérieure. Avril-mai 2014

Collaborations en recherche et innovation ?

1969278_225790507616750_984706683_nGrâce une analyse des opportunités sur le territoire latino-américain et à une série d’interventions ciblées, j’ai agi comme personne responsable des relations internationales en Amérique latine à titre de représentante de l’École de technologie supérieure (ÉTS) pour la négociation et la signature plusieurs ententes bilatérales cadres.

Au cours de l’exercice 2013-14, j’ai piloté et appuyé la venue de 4 délégations OUI/5 pays, Brésil, Pérou, Équateur et organisé des missions avec des chercheurs de l’ÉTS en Équateur et au Pérou. De, plus j’ai participé à la tournée promotionnelle du CONACYT au Mexique.

Des collaborations de recherche entre l’ÉTS et des universités partenaires, faisaient partie des programmes négociés, notamment avec les directions de programmes de recherche en aérospatial, robotique, énergies renouvelables, environnement, santé et sécurité au travail, technologies de la santé, génie électrique, génie mécanique.

Plan d’investissements et stratégies de financement?

iStock_000004737163LargeJ’ai élaboré une cinquantaine de projets, dont certains de plus de 10 millions de $ CAD à titre de responsable du développement des affaires pour le bureau d’études CIDE, et une trentaine de projets pour Oxfam-Québec (OQ).

Chez OQ, entre 2011 et 2013, j’ai participé à l’élaboration d’un plan d’investissement de 5 ans pour Oxfam International afin d’assurer la croissance des financements institutionnels des petits et moyens affiliés membres d’Oxfam. La confédération Oxfam compte 15 membres affiliés à travers le monde dont au Japon, à Hong-Kong, en Grande-Bretagne, en France, en Espagne, en Belgique, en Hollande, en Australie, en Nouvelle-Zélande.

De plus, j’ai développé des stratégies conjointes avec une dizaine de nouveaux partenaires institutionnels d’OQ.
Ces partenariats ont permis la négociation de l’accès à de nouveaux financements via les bailleurs de fonds des affiliés Oxfam, notamment pour l’Agence Française de Développement et la coopération Belge. Ces fonds étaient destinés à soutenir les programmations pays d’Oxfam-Québec, en Afrique de l’Ouest, au Maghreb et Moyen-Orient de même qu’au Vietnam.

Parmi les négociations d’ententes financières que j’ai piloté pour l’École de technologie supérieure (ÉTS), notons les agences de financement en sciences et technologies au Pérou (CONCYTEC) et en Équateur (SENESCYT). Ces ententes ont permis de garantir le financement des études d’une trentaine de doctorants à l’ÉTS en couvrant la majorité de frais de scolarité et de séjour.

Campagne pour la promotion de l’alphabétisation au Maroc?

IMG_0918Ce projet, dont j’étais la directrice principale en 2010, consistait à mettre en œuvre une stratégie de communication pour la promotion de l’alphabétisation fonctionnelle au Maroc.

Le Programme MCA-Maroc, financé la coopération américaine, l’Agence du Partenariat pour le Progrès (APP) en partenariat avec la Millennium Challenge Corporation (MCC),  était réalisé en concertation avec les ministères de l’agriculture et de la pêche maritime du Maroc.

Dans un premier temps, j’ai piloté l’élaboration d’un état des lieux à l’aide d’une équipe responsable de mener des entrevues et des focus groupes sur le terrain auprès des publics ciblés par le programme.

Ce diagnostic avait pour but d’identifier les incitatifs et les freins au recrutement de nouveaux participants au programme d’alphabétisation.

Par la suite j’ai proposé aux autorités une stratégie de communication qui a été mise en oeuvre par une équipe de consultants recrutés au Maroc, dont j’ai assurée la direction des opérations.

Cette équipe d’experts était composée et d’un réalisateur cinématographique, d’une équipe de production audio-visuelle, d’un coordonnateur terrain, d’un webmestre et d’un graphiste.

Dans le cadre des activités de clôture du programme d’alphabétisation, il a été déclaré que l’objectif du programme a été largement atteint avec la formation de 69 731 personnes dont 67% de femmes.

Université d’été sur la gouvernance dans les Amériques?

Equipe UV campusÀ titre de responsable de programmes pour l’Organisation universitaire inter-américaine (OUI), j’ai piloté l’organisation de l’Université d’été sur la gouvernance dans les Amériques. Ce projet a été organisé conjointement avec l’Organisation des États Américains (OEA) et avec l’Universidad Técnica Particular de Loja (UTPL) à Loja en Équateur du 7 au 13 novembre 2007.

Au total, 40 personnes ont participé au programme de formation et participé aux discussions et présentations dont 25 leaders universitaires, jeunes professeurs et étudiants au doctorat provenant de pays des 6 régions de l’OUI: Amérique Centrale (Honduras), Canada, Colombie, Cône sud (Uruguay, Paraguay, Argentine), Mexique et Pays andins (Équateur, Bolivie, Pérou, Chili).

Malgré les difficultés pour recruter les candidats causés par le changement de lieu du séminaire à quelques semaines de l’événement, le comité de sélection a réussi à identifier des candidats de très haut niveau, permettant d’atteindre les objectifs fixés de former une « masse critique  de jeunes leaders ».

Lecture suggérée
Gobernanza y democracia en las Américas: experiencias e investigaciones de campo 
Mayo 6 y 7 de 2008
76 Congreso del ACFAS (Asociación Francófona para el Saber)
Centro de congresos de Québec

Plan de communications pour le Ministère de l'éducation du El Salvador?

volcan-santa-ana1L’objectif de cette consultation, que j’ai réalisé en 2009, était d’accompagner le Ministère de l’éducation du El Salvador dans le développement et l’intégration d’activités d’éducation et de formation technique et professionnelle dans la zone nord du pays.

Le mandat lié aux communications visait entre autres la réalisation d’une enquête terrain et l’organisation de groupes de discussion (focus group) auprès de différentes clientèles cibles.

Ce travail a été accompli en concertation avec les agences d’exécution et les ministères concernés par la formation technique et professionnelle dans le pays.

J’ai par la suite proposé des stratégies pour sensibiliser et mobiliser les clientèles plus vulnérables, les femmes et les jeunes et j’ai présenté un plan d’actions et des indicateurs pour l’évaluation d’impacts des mesures d’amélioration des perceptions et des changements de comportements liés aux stratégies et moyens de communication.

Étude d’incidence sociale et égalité des sexes entreprise au Costa Rica pour joint venture avec entreprise canadienne?

ToucanLe mandat de la consultation consistait à réaliser une étude d’incidence sociale et égalité des sexes, incluant :

  • Élaboration et validation avec les acteurs concernés d’instruments d’enquête.
  • Réalisation d’entrevues individuelles avec les dirigeants, employés de l’entreprise, de même qu’avec des acteurs sociaux des communautés touchés par les activités de l’entreprise.
  • Analyse du pays grâce à un survol historique du statut des femmes au Costa Rica, de la législation en matière de travail et d’équité et les difficultés que rencontrent les femmes qui veulent intégrer le marché du travail.
  • Analyse des conditions de travail chez le partenaire local et les opportunités d’emplois pour les femmes grâce à la mise en œuvre de stratégies ciblées.
  • Analyse des impacts du projet sur les populations visées (employés) et des initiatives de développement pour renforcer les aspects positifs du projet de partenariat.
  • Plans d’incidence sociale et d’égalité entre les sexes et recommandations.

Programme de coopération industrielle – ACDI. 2005

Événements internationaux : Solidaires pour un développement durable?

David_SuzukiInitiatrice du projet de conférence internationale «Solidaires pour un développement durable», qui consistait à mettre en œuvre une série d’activités telles: une tournée de conférences régionales à travers le Québec, une conférence internationale de grande envergure avec de grands noms comme David Suzuki et A. Jacquard.

Cette initiative a permis de réunir différents promoteurs du projet, les collaborateurs tel que l’Institut des sciences de l’environnement-UQAM, le Biodôme et collaborateurs comme les commissions scolaires, des ONG et des associations environnementales. Le financement a été réunit auprès de l’ACDI, du CRDI et de 6 ministères provinciaux, grâce à une stratégie conjointe que j’ai menée avec l’appui du Regroupement des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ).